La quoi ? La Gestalt ?

Gestalt vient du verbe allemand gestalten qui veut dire mettre en forme, structurer, définir, créer avec en plus l’idée du mouvement, du déploiement. Le « comment  ça se crée ». Nous n’avons pas en français de mot pouvant le trale-vase-gestaltduire c’est pourquoi il est resté sous sa forme allemande !

« La Gestalt thérapie» a ses racines dans la psychologie et la psychanalyse, mais aussi dans les sagesses orientales (notamment le zen et le tao), la philosophie (la phénoménologie, et l’existentialisme entre autre) et la créativité y a une place centrale ( ses fondateurs fréquentaient les milieux artistiques). C’est une thérapie centrée sur l’expérience, elle développe la conscience de ce qui se passe dans l’ici et maintenant, elle amène à se réapproprier ses sensations et ses émotions, elle laisse la possibilité à l’émergence des schémas de pensée et de croyances. Le praticien gestaltiste dans la relation thérapeutique, a une posture, un regard propre à la gestalt. Il accueille ce qui est, il suspend son jugement, il sort de la dualité (bien/ mal, vrai/faux), il part du principe que tout est relié, que nous faisons partie d’un tout, que tout a un sens…C’est une psychothérapie humaniste, positive et créative. La vision gestaltiste est un art de vivre, une philosophie. La gestalt thérapie, c’est ce regard mis au service de la relation thérapeutique.

« Il existe un curieux paradoxe : quand je m’accepte tel que je suis, alors je peux changer. » Sénèque

Save